Complémentaires Santé

Prendre soin de sa santé, c'est avant tout prévoir comment faite face aux couts qui s'y rapportent. On sait bien que la sécurité sociale ne prend en charge qu'une part minime des couts totaux de la santé. Elle a en plus tendance à se désengager, compte tenu de ses problèmes financiers. Il est donc important de se pencher sur sa complémentaire santé, aussi appelée "mutuelle" : en choisir une si l'on en a pas, et analyser le rapport qualité-prix de celle que l'on a déjà si on est affilié. Pour y voir plus clair, il faut se renseigner.

Les différents types de complémentaires santé

La complémentaire va venir "compléter" le remboursement basique de la sécurité sociale. Si l'on parle de dépenses d'optique ou de frais dentaires, la sécurité sociale rembourse très peu. C'est la complémentaire qui compte vraiment. Pour les personnes aux faibles revenus, la CMU remplit ce rôle en facilitant des traitements et des soins sans que le patient ait à débourser. Elle est conditionnée à un dossier traité par les assistants sociaux. Pour les autres personnes il existe deux dispositifs principaux: les institutions de prévoyance ou mutuelles de 1945, et d'autre part, les compagnies d'assurance.

Les mutuelles sont des organismes a but non lucratif, issu de la fin de la seconde guerre mondiale. Sur ce marché de la santé, elles ont été rejointes par des sociétés d'assurance traditionnelles, qui elles, ont un but lucratif. Ces deux systèmes coexistent aujourd'hui en bonne intelligence.

Bien choisir sa complémentaire santé

Pour choisir sa complémentaire, il est essentiel de bien identifier ses besoins.

Si l'on est un célibataire de 25 ans ou un couple de 60 ans, on n'aura pas du tout les mêmes besoins.

En cas de myopie, il sera important de regarder les conditions de remboursement des frais d'optique notamment.

Cela signifie que dans le dédale d'offres que l'on peut trouver, il ne faut pas se limiter à la question de prix. Ce sont les garanties qui sont importantes à connaitre, et cela est vrai et peut évoluer à tous les âges de la vie: si l'on vit en couple et que l'on a des enfants, il faudra se tourner vers une mutuelle avec de bonnes conditions pour les enfants. Si l'on a pris sa retraite, il faut prévoir des recours aux médecins qui sont statistiquement plus fréquents que lorsque l'on a 30 ans. Pour trouver les bonnes conditions, internet est un outil extraordinaires...si l'on ne se perd pas en route.

Se faire aider par un comparateur ou un courtier

Comme pour tout sujet sur internet, les offres peuvent être trompeuses. On peut vite s'engager dans la mauvaise direction, parce que l'on aura été alléché par des conditions flatteuse, voire un peu trop.

Les comparateurs sur internet comme les Furets.com ou bien meilleurtaux.com font aujourd'hui des comparaisons de nombreuses offres, avec des tableaux détaillés des sections et garanties précises. C'est indispensable de les consulter.

Mais avant de s'engager, on peut aller plus loin, sans dépenser 1 centime : faire appel à un courtier en ligne, sur ces mêmes sites. Avec une étude personnalisée de vos besoins, selon votre situation, il sera en mesure de vous guider vers l'offre ma plus adaptée. Le meilleur rapport qualité-prix pour vous, personnellement. Cela peut éviter de mauvaises surprises, au moment l'on va faire appel aux prestations de la mutuelle. On sait ainsi précisément à quoi on s'engage, et ce que l'on peut attendre de sa complémentaire santé.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez?